À la découverte de Bohol : Chocolate Hills, tarsiers et farniente

Lorsque j’ai préparé mon voyage aux Philippines, j’avais à cœur de faire une escale à Bohol pour diverses raisons. Ses Chocolates Hills bien sûr, sortes de bizarreries de la nature, mais aussi et surtout pour observer les tarsiers. En effet, Bohol est un des rares endroits sur Terre qui abrite encore cette espèce endémique, il était donc hors de question pour moi de passer à côté de cette île des Visayas ! Au détriment de Cebu, nous avons posé nos valises à Panglao pour quelques jours. Au programme : croisière sur la rivière Loboc, farniente sur des plages de rêve et découverte des incontournables collines de chocolat.

Plage de Bohol

Que faire à Bohol ?

Les Chocolate Hills

Composée de 1 268 collines en forme de cône, les Chocolate Hills font partie de ces paysages hors du commun classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Situé au coeur de l’île de Bohol, le site offre un point de vue extraordinaire sur ces collines aux formes atypiques. Sur la route qui vous mènera aux Chocolate Hills, faites un arrêt au niveau de la Man-made forest, une forêt façonnée par l’homme dont la symétrie parfaite vaut le coup d’oeil !

Le sanctuaire des tarsiers

Visite immanquable dans les Visayas, le sanctuaire des tarsiers est un endroit où l’on vient observer ces petits singes dans leur habitat naturel. La visite se fait dans le calme le plus complet – les tarsiers sont très peureux et peuvent choisir de se suicider s’ils sont soumis à un trop grand stress. Ne vous attendez pas à pouvoir les toucher, mais avec un peu de chance, vous pourrez les voir ouvrir leurs grands yeux globuleux !

Tarsiers Bohol

La rivière Loboc

C’est l’endroit que j’ai préféré à Bohol ! Nous avons effectué une croisière d’une heure sur la rivière Loboc pour découvrir un paysage luxuriant, où les couleurs de la jungle se confondent avec celles de l’eau vert émeraude. Généralement, cette balade inclut un déjeuner sur l’eau animé par un spectacle réalisé par les enfants du village. Le soir, nous avons réalisé une excursion pour assister au bal des lucioles. Lorsque la nuit tombe, ces dernières s’illuminent et le spectacle est féerique !

Rivière Loboc Bohol Loboc Bohol

La plage de Dumaluan

La plupart des guides touristiques vont diront que la plus belle plage de Bohol est celle d’Alona Beach. C’est faux ! Cet endroit regroupe la plupart des animations, la plage est donc bruyante et envahie par les bateaux. Après avoir demandé l’avis de nombreux locaux, nous avons découvert la magnifique plage de Dumaluan. Le sable y est fin, l’eau translucide et l’ambiance paisible. Bref, c’est un petit coin de paradis sur Terre… et un secret bien gardé !

Nager avec les requins baleine

À Bohol, on vous proposera de faire une excursion à Oslob pour aller nager avec les requins baleines. Bien que cette expérience soit très tentante, j’ai choisi de ne pas y participer pour des raisons éthiques. En effet, cette attraction devenue très populaire attire une foule de touristes chaque jour, et ce business très lucratif a pris le pas sur le bien-être des mammifères. Je vous invite donc à vous renseigner sur cette activité au préalable, voire de trouver un autre spot pour observer les requins baleines dans de meilleures conditions.

Requins baleine Oslob

Infos pratiques

Comment se rendre à Bohol ?

Il existe différents moyens de se rendre à Bohol. L’aéroport de Tagbilaran dessert de nombreuses îles, mais pas toutes ! Sachez qu’il est possible de se rendre très facilement à l’aéroport de Cebu City depuis Bohol – c’est l’option que nous avons choisi pour rejoindre El Nido. Cela nous permettait d’éviter une escale inutile à Manille et donc de gagner du temps. De nombreux ferry effectuent des trajets quotidiens vers les îles voisines de Cebu, Siquijor ou encore Negros. Il est inutile de réserver à l’avance, de nombreuses agences proposent des prix très avantageux pour les ferry sur place.

Où loger à Bohol ?

La plupart des touristes choisissent de loger sur la presqu’île de Panglao pour être à proximité des activités touristiques. Il est en effet plus pratique de loger près d’Alona Beach pour le départ des excursions et sortir le soir. Nous logions à 10 min de route d’Alona, et bien que nous ayons apprécié le calme de la location, nous étions obligées de prendre un taxi tous les soirs pour aller au restaurant et boire un verre. Ceux qui recherchent le côté authentique iront plutôt se loger du côté de l’île de Bohol, sur la côte ou aux environs de la rivière Loboc. Tout dépend donc de ce que vous recherchez.

Comment se déplacer ?

A Bohol, vous aurez la possibilité de louer un scooter ou un taxi à la journée pour être totalement indépendant. Si vous recherchez la solution la plus économique, il faudra réserver une excursion dans l’une des agences du coin et partager un van avec plusieurs personnes. Comme partout aux Philippines, les tricycles sont assez pratiques et permettent de se déplacer sur de courtes distances.


Contrairement aux îles de Palawan, Bohol offre des paysages très différents. J’ai adoré découvrir ses belles rizières, ses plages de rêves et ses incroyables Chocolate Hills. Une étape entre terre et mer qui mérite d’être inclue dans un itinéraire aux Philippines !

Épinglez cet article sur Pinterest :

Que faire à Bohol aux Philippines ?

Leave A Reply

Navigate