Préparer un voyage aux Philippines : le guide pratique

Préparer un voyage aux Philippines n’est pas chose facile. Avec pas moins de 7100 îles, cet archipel est le plus grand du monde. Autant vous dire qu’il vaut mieux être organisé lorsqu’on décide de visiter ce pays asiatique ! Pour être honnête, c’est le voyage qui m’a pris le plus de temps à organiser. Une fois les billets achetés, il fallait encore choisir les îles que nous voulions visiter, réservés les vols internes en conséquence, puis les hôtels… Un vrai casse-tête ! J’ai donc décidé de rédiger un guide complet afin d’aider tous ceux qui souhaitent partir à la découverte de ce pays d’Asie du sud-est. Itinéraire, budget, infos pratiques : voici tout ce qu’il a à savoir avant de voyager aux Philippines !

Voyager aux Philippines

Philippines : quelles îles choisir ?

C’est le premier dilemme auquel vous serez confronté : choisir de visiter certaines îles et renoncer à d’autres. A moins d’avoir la chance de rester 1 mois sur place, vous serez sans doute contraint de visiter seulement 2 ou 3 îles. Pour ma part, j’ai parcouru les îles de Palawan et Bohol sur un délai de 2 semaines. Renoncer aux régions du nord de Luzon (Banaue et Batad) a été un déchirement, mais les distances pour s’y rendre ont fortement penché dans la balance. Finalement, votre choix sera avant tout déterminé par vos envies de vacances : les amoureux des trek trouveront leur bonheur dans les rizières du nord, tandis que ceux qui recherchent des plages paradisiaques se dirigeront au sud. De manière générale, les endroits ayant le plus d’attraits touristiques sont les suivants :

  • L’île de Luzon : situées au nord de Manille, les régions de Banaue et Batad abritent les plus belles rizières du monde, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une étape qui permet de découvrir le côté rural et authentique des Philippines.
  • L’île de Cebu : particulièrement appréciée des plongeurs, l’île de Cebu est également l’endroit où l’on trouve les plus belles cascades, dont celles de Kawasan. De nombreux touristes choisissent de se rendre à Oslob pour nager avec les requins baleines.
  • L’île de Bohol : célèbre pour ses Chocolate Hills, l’île de Bohol est aussi connue pour abriter le plus petit primate du monde, ce singe tout mignon aux yeux globuleux surnommé tarsier. Elle permet de combiner baignade et découverte des paysages avec la belle rivière Loboc.
  • L’île de Palawan : souvent classée parmi les plus belles îles du monde, l’archipel de Palawan est un véritable petit paradis sur terre. On y vient pour plonger dans ses eaux turquoise, admirer ses récifs coralliens et ses impressionnantes falaises de calcaire.
  • L’île de Boracay : avec ses plages de sable blanc et son lagon translucide, Boracay est l’île du farniente par excellence. C’est aussi l’île la plus touristique du pays – raison pour laquelle j’ai décidé de ne pas l’inclure dans mon itinéraire aux Phillipines.
Plage Bohol
Les plages paradisiaques de Bohol

Quand partir et pour combien de temps ?

La meilleure période pour partir aux Philippines est la saison sèche, qui s’étale de novembre à mars. Durant cette période, les températures sont supportables (environ 28°C) et les jours de pluie sont rares. Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de ne pas partir aux Philippines pendant le nouvel an chinois. Pendant cette période, certaines îles sont littéralement envahies par les touristes chinois – ce fut le cas lors de mon séjour à Bohol – ce qui gâche quelque peu le plaisir. Je précise que je ne suis pas raciste envers les Chinois, mais je n’apprécie pas leur façon de voyager. Pour en avoir côtoyé pas mal lors de mes vacances en Asie, je trouve que la plupart d’entre eux sont bruyants, grossiers et irrespectueux. 

Pour se rendre aux Philippines, comptez entre 15 et 20h de vol selon la durée de l’escale. C’est long, très long, mais le voyage vaut le détour ! Pour ma part, j’ai réservé avec la compagnie Saudia Airlines depuis Genève avec une escale à Riyad, en Arabie Saoudite. D’autres compagnies comme Turkish Airlines, Emirates ou encore China Eastern proposent des vols pour Manille depuis la France. Une fois sur place, il faudra également prévoir de réserver les vols internes pour vous déplacer d’île en île. Enfin, sachez que les Philippines sont en avance de 7h sur la France. Quand il est minuit à Manille, il est 17h à Paris. L’idéal est donc de trouver un vol qui arrive en fin de journée pour se remettre plus facilement du décalage horaire.

Il faut prévoir 2 semaines sur place pour visiter les Philippines. C’est le minimum pour découvrir un pays aussi vaste, d’autant plus qu’on perd un temps monstre dans les transports ! L’idéal est de partir 3 semaines ou 1 mois pour profiter pleinement de chaque île et prendre le temps de s’immerger dans la vie locale. 

Lire l'article - Mon itinéraire de 2 semaines aux Philippines

 

Jour 1 : arrivée à Manille
Jour 2 : départ pour l’île de Bohol
Jour 3 : Bohol
Jour 4 : Bohol
Jour 5 : Bohol
Jour 6 : départ pour l’île de Palawan
Jour 7 : El Nido
Jour 8 : El Nido
Jour 9 : El Nido
Jour 10 : départ pour l’île de Coron
Jour 11 : Coron
Jour 12 : Coron
Jour 13 : départ pour Manille
Jour 14 : vol retour

Island hopping aux Philippines
Island hopping dans les eaux turquoise de El Nido

Quel budget pour les Philippines ?

Les Philippines sont un pays très bon marché. Je voyage en mode “backpacker”, ce qui veut dire que je n’accorde pas un gros budget aux logements ou aux repas. En revanche, j’aime me faire plaisir quand il s’agit de faire des excursions. Au total, mon voyage m’a coûté 1350 euros pour 2 semaines, vols compris. Voici un détail de mes dépenses qui pourra vous aider à vous faire une idée du coût de la vie sur place. Pour info, 1€ équivaut à 50 pesos.

  • Transports (vol aller-retour + vols internes + ferry) = 700€
  • Restaurants et sorties = 350€
  • Hébergement en hôtels = 150€
  • Excursions : 150€

Bon à savoir : dans certains endroits, il est très difficile de trouver un distributeur de billets (le village d’El Nido notamment). Il est donc important d’avoir toujours pas mal de liquide sur soi pour ne pas se retrouver en galère d’argent !

Infos pratiques : comment se loger et se déplacer ?

Formalités d’entrée : pas besoin de visa pour entrer sur le territoire philippin si vous êtes en possession d’un passeport européen. En revanche, il vous faudra demander une prolongation de visa si vous prévoyez de rester plus de 30 jours.

Communication : la majorité des Philippins parle très bien anglais, ce qui facilite les échange avec les habitants. Ils sont globalement gentils, accueillants et ont toujours le sourire !

Les transports : se déplacer aux Philippines est parfois long et fastidieux, notamment pour aller d’île en île. Les avions et les ferry sont rarement à l’heure, il faut donc faire preuve de patience. Pour vous déplacer, faites appel aux compagnies aériennes low-cost comme Cebu Pacific, Air Asia ou Air Swift.

les transports aux Philippines
La compagnie low-cost des Philippines

Outre la location de scooter, il est facile de se déplacer avec les nombreux taxis, tricycles et jeepneys (sorte de minivan bariolé) pour vadrouiller dans les endroits touristiques. L’option la plus pratique et économique reste de réserver des excursions en groupe à la journée où le transport est inclus dans le prix.

Les logements : selon votre budget, vous pourrez choisir de vous loger en auberge, en hôtels, en guest house ou encore en Airbnb. La plupart des hôtels sont parfois sommaires dans les endroits où le tourisme se développe lentement. C’est le cas du petit village d’El Nido où l’offre de logement est assez réduite et pas vraiment qualitative. Mais il suffit de s’éloigner un peu du centre ville pour trouver des resorts plus haut de gamme,. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets !

Que mettre dans sa valise ?

Les Philippines jouissent d’un climat tropical, vous pourrez donc voyager léger ! Outre les traditionnels shorts, tee-shirt et tongs, voici quelques indispensables à glisser dans sa valise :

  • Une crème solaire car le soleil tape très fort
  • Un tee-shirt anti-UV pour se protéger pendant le snorkeling
  • Un spray anti-moustiques car ils sont du genre voraces
  • Des boucles quies, surtout si vous faites un stop à Manille
  • Un pull car les Philippins adorent mettre la clim à fond
  • Un adaptateur pour recharger ses appareils électriques
  • Un sac waterproof pour protéger vos affaires pendant les excursions
  • Une lampe de poche, utile pendant les coupures de courant

Malgré les longues distances à parcourir et les quelques galères qui ont ponctuées mon périple, je garderai de très bons souvenirs des Philippines, en particulier de sa population. J’ai emporté avec moi tous ces sourires et j’espère avoir la chance d’y retourner un jour pour explorer ses mille et une îles. En attendant, j’espère vous avoir donné envie à vous de partir à la découverte de ce pays. Pour tous ceux qui auraient encore des interrogations, n’hésitez pas à m’écrire. Bon voyage !

Épinglez cet article sur Pinterest :

1 Comment

  1. Merci pour ces infos !
    J’y suis allée en 2013, j’ai bien envie d’y retourner et faire plus d’iles !

Leave A Reply

Navigate