J’ai testé pour vous : partir en vacances avec l’UCPA

Partir en vacances avec l’UCPA, c’est un peu comme partir en colonie de vacances, version adulte ! L’été dernier, j’ai fait appel à cet organisme pour me rendre à Cuba pendant une semaine. Comme beaucoup, j’ai longtemps hésité avant de réserver. J’avais peur de me retrouver avec des gens trop jeunes, trop âgés, ou de ne pas réussir à sympathiser avec de parfaits inconnus. D’ordinaire réticente à l’idée de partir en voyage organisé, j’ai finalement décidé de me lancer, faisant valser tous mes aprioris face à l’envie irrésistible de découvrir ce pays hors du temps.

Ce fut une semaine courte mais intense, durant laquelle je n’ai pas seulement fait la rencontre de Cuba, mais aussi celle des personnes qui ont partagé mon quotidien pendant ces 8 jours. Des filles et des garçons, tous âgés entre 25 et 40 ans, avec le même désir commun : passer des vacances inoubliables. Si vous hésitez à réserver un séjour avec l’UCPA, je vous donnerai le même conseil qui m’a été donné : foncez !

Qu’est-ce que l’UCPA ?

L’UCPA, ou l’Union nationale des Centres sportifs de Plein Air, est une association française qui propose des stages sportifs pour les adolescents et les adultes. Implantée dans de nombreux pays à travers le monde, celle-ci organise également des séjours à l’étranger pour les personnes âgées entre 18 et 55 ans. Le plus souvent, l’association choisit des endroits préservés du tourisme de masse pour s’implanter – ce qui fait sa force, selon moi. L’association propose même des séjours en itinérance (à pieds, à cheval ou en voilier) pour les plus téméraires. Quel que soit le genre de vacances que vous recherchiez – sportives ou plutôt farniente – il y en a pour tous les goûts !

Pourquoi partir avec l’UCPA ?

Si j’ai fait le choix de partir avec l’UCPA, c’est pour ne pas avoir à partir seule. Célibataire ou non, il arrive parfois qu’on ne puisse pas partir avec la personne avec qui l’on avait prévu de voyager. Et là, il faut bien trouver un plan B ! Comme je ne suis pas du genre à me priver de vacances, j’ai tout de suite pensé à l’UCPA. Lorsque j’ai vu qu’un séjour à Cuba était proposé, j’y ai vu un signe : cela faisait des années que je rêvais de visiter cette île ! J’ai choisi de me rendre à l’agence UCPA de Lyon pour réserver mon séjour. J’avais besoin d’être rassurée et d’avoir quelqu’un en face de moi qui puisse répondre à toutes mes interrogations.

N’étant pas une grande sportive, j’aime tout de même rester active en voyage. L’UCPA était donc un moyen d’allier l’utile à l’agréable, mon stage combinant sport et découverte culturelle. Enfin, dernier point qui pesa dans la balance : je n’avais pas à préparer mon voyage. Une fois sur place, je n’avais plus qu’à me laisser guider et profiter pleinement de mes vacances.

Partir en vacances avec l'UCPA

Mon expérience à Cuba

Tout commence à l’aéroport de Cuba. Accueillie chaleureusement par Rodolfo (notre guide cubain) et Mathieu (le responsable du centre UCPA), je découvre au fil des arrivées les visages de ceux et celles avec qui je vais partager mon quotidien pendant une semaine. Il y a de tout : des filles, des garçons, des amis, un couple, nous sommes 15 personnes en tout. Nous empruntons notre car direction le centre UCPA. Il est 2h du matin lorsque nous arrivons à Guajimico. Après nous avoir regroupés en binôme, nous nous installons dans nos petits bungalows colorés pour récupérer de ce long périple.

Le lendemain, Mathieu et Rodolfo nous convoquent pour nous mettre dans le bain : “N’espérez pas avoir la wifi à Cuba. Ici, il faut déconnecter et prendre le temps de vivre”. Qu’à cela ne tienne, mon smartphone restera en mode avion le reste du séjour ! Perdu au beau milieu de la végétation, le centre de Guajimico est le lieu idéal pour se sentir coupé du monde. Doté d’une piscine, d’un bar et d’un restaurant, tout est réuni pour passer de bonnes vacances.

J’ai été agréablement surprise des activités proposées par l’UCPA : les matins étaient généralement dédiés aux activités sportives (balade à cheval, snorkeling ou rando) et les après-midi, nous avions quartier libre pour visiter les plus belles villes de Cuba telles que Cienfuegos et Trinidad. Grâce à notre guide local Rodolfo, nous avons pu en savoir davantage sur l’histoire, la culture et le mode de vie cubain. Rien de tel qu’un local pour nous conter son pays ! Loins du tourisme de masse, nous avons pu être en contact avec la population locale et nous rendre dans de petits villages authentiques comme celui de Guajimico.

Voici quelques exemples d’excursions qui étaient organisées pendant notre séjour à Cuba :

  • Balade à cheval à travers la pampa
  • Journée rando à El Nicho et baignade dans des cascades
  • Après-midi et soirée dansante à Trinidad
  • Visite de la ville de Cienfuego
  • Excursion sur l’île de Cayo Blanco à bord d’un catamaran
  • Visite guidée de la vieille Havane

Balade en catamaran avec l'UCPA

Excursion à Cayo Blanco avec l'UCPA

Le groupe UCPA à Cuba

Balade à la Havane avec l'UCPA

Ça donne envie, n’est-ce pas ? Outre ces journées bien remplies, nous avions aussi droit à des soirées très sympa, pendant lesquelles nous apprenions à danser la salsa, à faire de bons mojitos ou à fumer le cigare comme des pros ! Nous avons même fait la fête en boîte de nuit à la Havane. Je ne m’attendais pas à une telle ambiance en partant en voyage organisé ! Nous étions tous ravis de pouvoir aller danser avec les locaux et de se laisser aller à la frénésie des soirées havanaises.

Ce fut une semaine très enrichissante, durant laquelle j’ai pu comprendre et appréhender la complexité de ce pays sous embargo : une enclave paradisiaque où les habitants gardent le sourire malgré un régime communiste oppressant. Les Cubains n’ont pas grand chose pour vivre et pourtant, ils partagent beaucoup avec leurs visiteurs. Je garde de ce voyage des souvenirs mémorables. Le sourire des enfants, le goût exquis des cocktails et le son de la salsa dans mes oreilles resteront à jamais gravés en moi. D’ailleurs, il me suffit de mettre une chanson cubaine pour me replonger dans l’ambiance si particulière de cette île caribéenne !

Si vous hésitez à partir avec l’UCPA car vous avez peur de ne pas être assez sociable, je tiens à vous rassurer : tout est fait pour faire de belles rencontres. La plupart des gens font le choix de venir seul, ce qui permet de ne pas se sentir isolé et de favoriser les échanges. Quand il fut temps de remonter dans l’avion, mes camarades et moi étions même tristes de nous quitter ! Nous avions tant partagé, que ces personnes autrefois inconnues étaient presque devenues mes amis en l’espace d’une semaine. A l’heure actuelle, je suis encore en contact avec les personnes que j’ai rencontrées pendant ce stage, et je peux me targuer d’avoir fait de super rencontres grâce à l’UCPA.

Dégustation de mojitos avec l'UCPA à Cuba

Est-ce que je recommande de partir avec l’UCPA ?

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander chaleureusement l’UCPA pour vos vacances – et je tiens à préciser que je ne suis pas rémunérée pour tenir ses propos ! Le prix des séjours est plus attractif que la plupart des organismes de voyages, l’âge des participants vous garantit de ne pas vous retrouver avec des retraités (un détail non négligeable!) et vous aurez l’opportunité de faire de nouvelles rencontres. Le gros point fort de l’UCPA selon moi, c’est la diversité des activités proposées durant le séjour.

Malgré tout, j’aurais un reproche à faire à l’UCPA : le stage découverte est trop court (8 jours) pour visiter Cuba. L’organisme a tendance à privilégier les séjours de 2 semaines pour les destinations plus “sportives”. Les séjours orientés découverte ne sont pas assez longs pour visiter le pays comme il se doit. Pour ma part, ce stage de 8 jours m’a laissé un peu sur ma faim et j’aimerais retourner un jour à Cuba pour visiter d’autres régions comme celle de Viñales, qui abrite les plantations de tabac.

Envie de réserver ? Direction le site UCPA pour découvrir les stages à l’étranger. Si le séjour de Cuba vous intéresse en particulier, je vous invite à découvrir mon article sur le sujet : 10 choses à savoir avant de visiter Cuba !

Épinglez cet article sur Pinterest :

2 Comments

  1. VoyageVoyage Reply

    J’ai également fait ce séjour à l”UCPA et j’approuve tout à fait ton article 🙂

    Désormais quand j’ai le blues parisien, je mets de la salsa, je monte le chauffage, je me sers un petit Legendario ramené de la-bas (à consommer avec modération, !) et ça va mieux !
    Par contre, on a eu droit à Vinales en supplément (parce que notre séjour avait été rallongé à cause de l’ouragan qui nous a empêché de nager avec les dauphins…) et effectivement c’est à voir !

    Comme toi, ce qui m’a le plus plu c’est cette déconnexion (cette impression d’être seule au monde sur cette petite plage après la balade en cheval sous la pluie, j’y repense encore avec des frissons), et cette leçon de vie qu’on reçoit des locaux, qui n’ont presque rien mais qui sont heureux d’avoir l’essentiel…
    (et les baignades à El Nicho, ah là là…) j’crois que je vais revenir en fait !!

    • Amandine Reply

      Hello,

      Merci d’avoir partagé ton expérience ! C’est marrant, quand j’avais le blues à mon retour du voyage, je faisais comme toi : un peu de musique salsa dans les oreilles et cela me replongeais directement dans l’ambiance chaleureuse de Cuba. Et quelle chance d’avoir pu aller à Vinales ! C’est vraiment un super séjour et c’est sympa de savoir que d’autres ont eu le même ressenti que moi… On revient changé de Cuba 🙂

Leave A Reply

Navigate