Indonésie : cap sur les îles Gili

Je ne sais pas vous, mais lorsque je voyage, j’ai besoin d’avoir mon quota de plage. Et par « plage », j’entends sable blanc, cocotiers et eau turquoise (la vraie carte postale quoi). Bien que Bali soit dotée de paysages magnifiques, elle ne possède pas les plages les plus jolies du monde. En fait, l’océan est plutôt agité et la baignade, bien qu’agréable, peut s’avérer dangereuse à cause des courants et des vagues. C’est pour cette raison que j’ai fais le choix d’intégrer les îles Gili à mon itinéraire en Indonésie. Ces trois petits îlots sont l’endroit rêvé pour barboter dans un lagon translucide et se sentir coupé du monde.

Nous avons choisi de poser nos valises à Gili Air pendant quelques jours. Plus calme que Gili Trawangan mais plus animée que Gili Meno, Gili Air nous est apparue comme le bon compromis. Après un trajet en speed-boad depuis Amed, nous avons donc débarqué sur l’île en fin de matinée. Notre hôtel, Sejuk Cottages, était situé au nord-est de Gili Air. J’avais volontairement choisi cet endroit pour sa proximité avec Han’s Reef, l’un des plus beaux spots de snorkeling de l’île. Je vous conseille chaleureusement cet hôtel pour sa piscine et son personnel aux petits soins.

Les îles Gili sont-elles des usines à touristes ?

J’ai pu lire beaucoup de critiques sur certains blogs et forums concernant les îles Gili. J’ai personnellement passé un très bon séjour à Gili Air. L’île est certes touristique, mais il suffit de s’éloigner de la zone de l’embarcadère pour trouver des coins de plages paisibles. Il existe des tas de petits restaurants / bars pour prendre un verre face à la mer dans la plus grande tranquillité. Finalement, il m’a semblé que l’ensemble des touristes était bien répartis tout autour de l’île. Ceux qui recherchent l’animation logeront au sud et à l’est de Gili Air, ceux qui veulent se retrouver seuls iront au nord et à l’ouest. Ainsi, tout le monde y trouvera son compte. Pour avoir vraiment la paix, il faudra vous rendre à Gili Meno.

En revanche, je reconnais volontiers que certaines excursions sont surpeuplées. Il faut dire que toutes les agences proposent la même sortie snorkeling. Au programme : une journée en bateau où vous vous arrêterez trois ou quatre fois pour nager parmi les coraux, les poissons et les tortues. Nous étions une trentaine de personnes, il fallait donc jouer des coudes pour pouvoir approcher de près les tortues. Bien que ce fût l’une des plus belles expériences de mon séjour en Indonésie, je ne compte pas le nombre de coups de palmes et de GoPro que j’ai reçu lorsque j’étais sous l’eau !

Heureusement, vous n’aurez pas à subir ça, car je vais vous donner mes petits conseils pour profiter pleinement de vos vacances à Gili Air !

5 choses à savoir sur Gili Air

Les Îles Gili au large de Bali

Les îles Gili se situent au large de Lombok

Il vous faudra quitter Bali pour rejoindre les Gili, situées au nord-ouest de Lombok. L’archipel se découpe en 3 îles : Gili Trawangan (la fêtarde), Gili Meno (la plus tranquille) et Gili Air (l’entre-deux). Contrairement à Bali, la population des îles Gili est majoritairement musulmane. Vous n’y trouverez donc aucun temple à visiter, ni offrandes déposées un peu partout dans la rue. En revanche, vous pourrez voir (et entendre) de nombreuses mosquées. Si la plupart des travailleurs viennent des îles voisines, les habitants de Gili Air ont eux élu domicile dans le cœur l’île. Il suffit de s’enfoncer un peu dans les terres pour appréhender le mode de vie des locaux et croiser leurs sourires bienveillants.

Il faut anticiper son trajet en speed boat

Il est primordial d’acheter vos billets le plus tôt possible (au moins 48h à l’avance) pour vous rendre sur les îles Gili. Si de nombreuses compagnies de bateaux rapides font le trajet tous les jours, les places partent très vite, et c’est d’autant plus vrai pendant la haute saison touristique. Les îles Gili sont connectées à Bali depuis les ports de Padangbai, Sanur et Amed. Le trajet aller/retour coûte entre 30 et 40 euros par personne et dure entre 1h30 et 2h. Je vous conseille d’acheter vos tickets directement auprès des compagnies ou à l’embarcadère pour être sûr de payer le juste prix. Il est également possible de rejoindre les îles Gili depuis Lombok grâce aux bateaux publiques qui effectuent la traversée tout au long de la journée.

Aucune voiture ne circule sur l’île

Tous les véhicules motorisés sont interdits sur les îles Gili. Il faudra vous déplacer à pieds, à vélo ou en « cidomo », sorte de charrette tiré par des chevaux. Vu l’état de ces pauvres bêtes, j’ai décidé de boycotter ce moyen de transport. En revanche, j’ai adoré faire le tour de l’île à vélo (vous en trouverez en location un peu partout pour la modique somme de 2€/jour). Cela permet de se balader en découvrant toutes les plages de l’île.

Il est possible de nager avec des tortues

Comme je vous l’expliquais plus haut, il est possible de réserver une excursion en bateau afin d’accéder aux meilleurs spots de snorkeling des trois îles. Pour la modique somme de 150 000 Rps (10€), vous aurez la certitude de pouvoir apercevoir des tortues. Néanmoins, sachez qu’il est possible d’aller à leur rencontre par vos propres moyens en partant de la plage. Pour cela, demandez à votre hôtel la carte qui indique les spots où vous serez susceptibles de croiser des tortues. Si vous choisissez cette option, vous devrez vous débrouiller par vous-mêmes et compter sur votre chance pour les voir !

Le soleil se couche toujours à l’ouest

Il est bon de savoir que le soleil se couche toujours à l’ouest de Gili Air. Si vous êtes à la plage sur la côte est, vous risquez d’être privé de soleil aux alentours de 17h. Ce peut être aussi un facteur à prendre en considération lors du choix de votre hôtel. En fin d’après-midi, prenez la direction de la côte ouest pour apprécier le coucher de soleil en sirotant une petite bière. Saisissez aussi l’occasion de faire une photo souvenir sur l’une des balançoires sur l’eau, typiques des îles Gili.

Gili Air

Mes bonnes adresses à Gili Air

Chill Out : pour les amateurs de poisson frais cuits au barbecue, je vous conseille ce restaurant où vous pourrez manger sur la terrasse qui donne directement sur la plage.

Le Bistro : petite enclave française, ce restaurant propose des plats européens et indonésiens tout simplement délicieux. L’emplacement, en bord de plage, est également très agréable.

Luckys Bar : un bar lounge sympa pour prendre un verre face à la mer, assis sur des poufs. Le soir, l’endroit se transforme en beach club avec DJ et piste de danse.

Gili Air

Si vous aimez la plage et la plongée, les Gili sont faites pour vous ! À part ça, il n’y a pas grand chose à faire sur les îles, si ce n’est se la couler douce. Mais après tout, les vacances c’est fait pour ça, pas vrai ?

Épinglez cet article sur Pinterest :

Indonésie : cap sur les îles Gili

Leave A Reply

Navigate